Le manuscrit médiéval ~ The Medieval Manuscript

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 29 novembre 2012

Eberhard König : Das Stundenbuch der Claude de France – Königin von Frankreich (Heribert Tenschert)


000_a_a_a_aclaude_de_franceB.jpg



On reste toujours émerveillé devant tant d'habileté et de maitrise dans l'art du manuscrit. La dernière publication d'Heribert Tenschert nous plonge ainsi dans la "librairie" toute personnelle de Claude de France (1499-1524) avec l'étude minutieuse d'Eberhard König d'un de ses précieux Livres d'heures. Dans la tradition des ouvrages de qualité édités par l'éminent antiquaire suisse de Ramsen, Das Stundenbuch der Claude de France, nous propose "un bijou pour la prière", les petites Heures de la reine, épouse de François 1er. Ce manuscrit de 84 sur 55 mm, avec ses 121 f., à l'usage liturgique de Paris, présenté comme ayant été exécuté à Tours, vers 1522/1523, et enluminé par le Maitre de Claude de France (= Eloy Tassart ?) nous est reproduit ici "in extenso" dans son véritable format qui nous laisse apprécier toute la beauté de ses miniatures.


Calendrier ; mois de juin, détail

Les travaux de l’atelier du Maître de Claude de France sont reconnaissables à plus d’un titre. Tout d’abord ses formats minuscules et la précision de ses peintures sont remarquables. Ensuite, la conception architecturale de ses peintures est particulière, elles sont toujours exécutées sur le même principe, la colonne située sur la partie externe du feuillet est mieux finalisée que celle de la marge interne. Enfin l’utilisation des « cordelières », propres à Claude de France et François Ier, est très fréquente dans son ornementation. Il est d’ailleurs aujourd’hui incontestable que le Maître de Claude de France a été un certain temps attaché à la famille royale. (catalogue Gros & Delettrez, 8 avril 2011, lot 548)

Sujets des enluminures :
- L’Annonciation. 
- La Visitation. 
- La Crucifixion. 
- La Pentecôte. 
- L'Annonce à Joseph.
- La Nativité. 
- L’Annonce aux bergers. 
- L’Adoration des mages.
- La Présentation au Temple.
- La Fuite en Egypte.
- Le Couronnement de la Vierge.
- Entretien de Nathan avec le roi David.
- Le riche marchand montrant le souffle divin de Dieu se répandant sur Job. 
- Job déchirant ses habits.
- Job et ses trois amis.
Encadrements à base de cordelières, d'emblèmes propres à Claude, de banderoles avec devises, comme celles d’Anne de Bretagne, mère de Claude de France « Non Mudera » « Je ne changerai pas ». Autres symboles royaux , le « C » couronné, chiffre de la reine Claude, des noeuds, des rubans de tissu ...
 


Provenance du manuscrit :

§ "librairie" royale de Claude de France.
§ Edwards. 
§ Bibliothèque Evans
§ Fonds Pickering, libraire, Piccadilly (1845).
§ Bibliothèque George Daniel, Canonbury : extrait du catalogue :

§ Reutter, agent d'Anselme de Rothschild (1803-1874)
§ Nathaniel ou Mayer Alphonse James de Rothschild
§ H. P. Kraus (catalogue 1974 : "Monumenta codicum manu scriptorum", n 44)
§ Paul-Louis Weiller : vente Gros & Delettrez, 8 avril 2011, lot 548.

Pour d'autres manuscrits de Claude  France, voir notre post : Det Kongelige Bibliotek NKS 165, 4° : « Les obfuscations du monde ». Une œuvre ignorée de l'organiste Jehan Daniel dédiée à la reine Claude de France († 1524)

 
La somptueuse reliure offerte aux Heures de Claude de France (Augsburg, ou Prague, ca 1610)

Eberhard König : Das Stundenbuch der Claude de France – Königin von Frankreich, Heribert Tenschert, Antiquariat Bibermühle, Ramsen (Schweiz), 2012, 270 p. , 156 ill. couleurs à pleine page.
Sommaire:
Ein Kleinod zum Gebte, p. 13
Die Bestimmung für Claude de France, p. 26
Der verantwortliche Maler, p. 49
Von Bouredichons Bordürenspezialisten zum Hofmaler der Königin Claud de France ?, p. 61
Die Folge von Bild und Text, p. 81
Die Bebilderung, p. 82
Das Marien-Offizium und die eingeschalteten Horen von Heilig Kreuz, p. 89
Die Bußpsalmen und die Litanei, p. 105
Das Toten-Offizium, p. 109
Anmerkungen zum Text, p. 113
Zusammenfassung in der Art eines Katalogeintrags, p. 125
Anhang I : Die Provenienz in den letzten beiden Jahrhunderten, p. 133
Anhang II : Zwei möglicherweise direkt mit Claude de France in Verbindung stehende gedruckte Stundenbücher aus unserer Sammlung, p. 140
Abbilddungsteil, p. 143
Bibliographie, p. 263

ANTIQUARIAT BIBERMÜHLE AG
HERIBERT TENSCHERT
Bibermühle 1
CH – 8262 Ramsen / Suisse
Tel. +41 (0)52 742 05 75
Fax +41 (0)52 742 05 79
e-mail : mail@antiquariat-bibermuehle.ch

Dans ce contexte voir également la récente publication facsimilé du Livre de prières de Claude de France (New York, Pierpont Morgan Library, M 1166) commenté par Roger S. Wieck, avec une contribution de Cynthia J. Brown (Quaternio Verlag Luzern). On y trouve p. 284-288, une précieuse liste des oeuvres du Maitre de Claude de France.

lundi 12 novembre 2012

« Qu'il mecte ma povre ame en céleste lumière » : vers le 5e centenaire de la mort d'Anne de Bretagne / The Upcoming Centenary of the Death of Anne of Brittany


Au mois de janvier 2014 seront célébrés les 500 ans de la mort d'Anne de Bretagne (1477-1514).
La reine de France décéda à Blois le 9 janvier 1514. Inhumée dans la nécropole royale de Saint-Denis, ses funérailles furent d’une exceptionnelle ampleur (40 jours). Son cœur, selon sa volonté, fut placé dans un reliquaire en or rehaussé d’émail que l'on achemina à Nantes en grande pompe pour être déposé, le 19 mars 1514, dans la chapelle des Carmes, puis transféré plus tard à la cathédrale Saint-Pierre. Le reliquaire du coeur, en forme de boîte ovale de tôle d’or repoussée, porte en lettres d’or rehaussées d’émail vert, bleu, rouge, une inscription à sa gloire, et se trouve aujourd'hui déposé au musée Dobrée de Nantes :

In January 2014 the 500-year celebration of the death of Anne of Brittany (1477-1514) will take place.
The queen of France died in Blois on 9 January 1514 and was buried in the royal necropolis at Saint-Denis, following an exceptionally long funeral (40 days).  According to her wishes, her heart was placed in a reliquary of gold embellished with enamel and was then transported with great pomp to Nantes where it was placed in the chapel of the Carmelites on 19 March 1514 ; it was later transferred to the Cathedral of Saint Peter. The reliquary containing Anne of Brittany's heart, an oval-shaped metal container embossed with gold, bears an inscription venerating her in gold letters embellished with green, blue and red enamel.  It is housed today in the Dobrée Museum in Nantes :

En ce petit vaisseau de fin or pur et munde
Repose un plus grand cueur que oncque dame eut au monde ;
Anne fust le nom d'elle, en France deux fois reyne,
Duchesse des Bretons royale et souveraine.
Ce cueur fut si très hault, que de la terre aux cieux
Sa vertu libéralle accroissoit mieulx et mieulx.
Mais Dieux en a repris sa portion meilleure,
Et cette part terrestre en grand deuil nous demeure.



La collection PECIA : LE LIVRE ET L'ÉCRIT, publiée chez Brepols (Turnhout), consacrera en 2013 (dernier trimestre) un volume spécial à la hauteur de ces évènements qui furent alors relatés par Pierre Choque, premier héraut et roi d'armes de la duchesse de Bretagne, dans une oeuvre manuscrite distribuée aux princes et princesses du temps (Henri VIII, roi d’Angleterre ; Charles III, Louise et René de Savoie ; Marie de Luxembourg ; Françoise, Marie et Jean d’Albret ; Philippe de Gueldre ; Louise de Coëtivy ; Claude de France ; Catherine de Foix ; Renée et Charles de Bourbon ; Guy XVI de Laval ; Philippe Ier de Nassau ; Louis de Brézé ; René de Brosse, Jean II de Clèves ; Jacques II de Luxembourg-Fiennes ; Catherine d’Aragon, etc.) :

In 2013 (the last trimester) the collection PECIA : LE LIVRE ET L'ÉCRIT, published by Brepols (Turnhout), will devote a special volume in commemoration of these events, which were recounted at the time by Pierre Choque, the first herald and king-at-arms of the duchess of Brittany, in a manuscript book distributed to the princes and princesses of the time (Henry VIII, King of England ; Charles III, Louise et René de Savoie ; Marie de Luxembourg ; Françoise, Marie et Jean d’Albret ; Philippe de Gueldre ; Louise de Coëtivy ; Claude de France ; Catherine de Foix ; Renée et Charles de Bourbon ; Guy XVI de Laval ; Philippe Ier de Nassau ; Louis de Brézé ; René de Brosse, Jean II de Clèves ; Jacques II de Luxembourg-Fiennes ; Catherine d’Aragon, etc.) :

Commemoracion et advertissement de la mort de tres crestienne, tres haulte et tres excellante princesse, ma tres redoubtée et souveraine dame madame Anne, deux foyz royne de France, duchesse de Bretaigne


© Den Haag, MMW, 10 C 12 42v [ source ]
Le corps d'Anne de Bretagne dans sa chapelle mortuaire à Saint-Denis

Nous aurons le plaisir d'associer à cette publication les noms de Michael Jones, le plus Breton des Gallois, éminent connnoisseur de la Bretagne médiévale, et mesdames Cynthia J. Brown (University of California) auteur de l'ouvrage récent The Queen's Library. Image-Making at the Court of Anne of Brittany, 1477-1514, et Elizabeth A. R. Brown, professeur émérite d'histoire au Brooklyn College de New York, dont les travaux sur la royauté capétienne et dans bien d'autres domaines font aujourd'hui référence (biblio = COPAC).

We also have the pleasure of associating with this publication the names of Michael Jones, the most Breton of Welshmen and eminent "connoisseur" of medieval Brittany, as well as Cynthia J. Brown (University of California, Santa Barbara), author of the recent book The Queen's Library. Image-Making at the Court of Anne of Brittany, 1477-1514, and Elizabeth A. R. Brown (Professor Emerita of History, Brooklyn College in New York), whose publications on the Capetian kingdom and many other related subjects are standard reference works (biblio = COPAC).

« Qu'il mecte ma povre ame en céleste lumière »

- Les funérailles d’une reine : Anne de Bretagne (1514) - Textes, images et manuscrits -


Sommaire

¤ Introduction de Michael Jones, professeur émérite d’histoire médiévale à l’université de Nottingham

¤ Commemoracion et advertissement de la mort de tres crestienne, tres haulte et tres excellante princesse, ma tres redoubtée et souveraine dame madame Anne, deux foyz royne de France, duchesse de Bretaigne, texte de Pierre Choque.
Description des témoins manuscrits et  présentation de leurs possesseurs (une trentaine)
¤ Épitaphes latines et françaises de Germain de Brie et Laurent des Moulins (Bibliothèque de l’Arsenal, 35483 ; Bibliothèque Mazarine, 35483 ; Paris, Bibliothèque nationale de France, Yc 760 et Ye 3966)
¤ La deploration de la Royne de France. Composée par Maistre laurens des moulins. S. l. (Paris), 1514, in-8 goth. de 16 f.
(édition Jean-Luc Deuffic)

¤ Le Trépas de l'Hermine regrettée, texte inédit d'après le manuscrit de Paris, Petit Palais, Dutuit 665 et variantes du Paris, BnF, Fr. 5099
¤ Compte rendu des funérailles : Lordre qui fut tenue a lobseque et funeraille de feue tresexcellente et tresdebonnaire princesse Anne... Duchesse de Bretaigne, tant aux eglises que au chemin depuis bloys jusques a labbaye de sainct Denys. (Lyon, J. Thomas, 1514). In-8°, 8 f. [Ex. : Bibl. Lyon, cat. des inc., suppl., 868 - Paris BnF Rés. 8 LB29 44 - Paris Bibl. Mazarine, 35475. Rés.]
(édition Cynthia J. Brown (University of California) et Elizabeth A. R. Brown (professeur émérite d'histoire au Brooklyn College de New York)

LIENS
PECIA. LE LIVRE ET L'ÉCRIT
BREPOLS PUBLISHERS


Le corps d'Anne de Bretagne arrive devant Saint-Denis, reçu par le cardinal de Luxembourg
© Paris, Petit Palais, Dutuit 665


Tombeau d'Anne de Bretagne et de Louis XII en la basilique Saint-Denis
[ source ]

Illustration de tête : détail des Grandes Heures d'Anne de Bretagne : © Paris, Bibliothèque nationale de France, Lat. 9474
 

mercredi 12 septembre 2012

Texte, liturgie et mémoire dans l'Église du Moyen Âge


Vient de paraître
 


Pecia. Le livre et l’écrit, 14 (2011)

Texte, liturgie et mémoire dans l'Église du Moyen Âge


335 p., 14 b/w ill. + 29 colour ill., 210 x 270 mm.Turnhout, Brepols Publishers
ISBN : 978-2-503-54385-7

« Writing recalls history to our memory as if it had been heard... » (Guillaume Durand, Rationale divinorum officiorum, cited by J.-C. Schmitt, Le corps des images, Paris, 2002, p. 132). The history of liturgy (and liturgical books) constitutes today a special field of research for medievalists. That of memory, « by definition, increased and decreased, collective, plural and individual » (P. Nora, Entre mémoire... , p. xix-xx), enters into this interdisciplinarity, which exerts itself more and more naturally and is the subject of numerous publications during the past several decades. The current volume responds to research issues that benefit from a new perspective on the manuscript book in the largest sense of the subject.

Table of Contents

Le livre liturgique : musique, texte et image

Olivier Cullin, Le Graduel de Bellelay aux origines de la liturgie prémontrée
John Haines, Perspectives multiples sur la note carrée
Anne-Orange Poilpré, Le royaume de Charlemagne comme Ecclesia? Le témoignage d'un manuscrit liturgique et de ses images
Guillermo Nieva Ocampo, En la iglesia con alta y sonora voz : liturgia y devoción entre los dominicos reformados de Castilla (1480-1550)
Ileana Tozzi, I codici miniati della Domenicana suor Eufrasia Burlamacchi al tramonto dell’età medievale

Le livre manuscrit : mémoire de l'Église et des hommes

Stéphane Lecouteux, Les anciens légendiers de Cambrai (Xe-XIIe siècles)
Brian M. Jensen, The Bolognese martyrs Vitalis & Agricola in Ambrose and codex Angelicus 123
Eva-Maria Butz & Alfons Zettler, Two early necrologies : the examples of Verona (c. 810) and Remiremont (c. 820)
Alessandra Terracina, Raccontare la storia : un manoscritto poco conosciuto della Chronica Maiora di Beda il Venerabile
Franklin T. Harkins, Fundamentum omnis doctrinae : The Memorization of History in the Pedagogy of Hugh of St. Victor
Jean-Luc Deuffic, Des Heures... et des armes. Bertrand de Tourzel et Isabelle de Levis : un couple mécène
Index des manuscrits cités
Crédits photographiques

BREPOLS PUBLISHERS
Pecia. Le livre et l'écrit [ en ligne ]

lundi 23 avril 2012

Manuscripts on My Mind : the newsletter of the Vatican Film Library


0_0_av.png

Manuscripts on My Mind is the quarterly newsletter of the Vatican Film Library. In this newsletter readers will find updates on our current activities, as well as a forum for exchange of information and discussion about manuscripts, listing of conferences and exhibitions, and sharing of queries and discoveries with the manuscript community.

No. 5, January 2012 [ en ligne, pdf ]
Sommaire  : ❧ Editor’s Remarks ❧ Manuscript queries ❧ Exhibitions ❧ News and Postings ❧ Manuscript winter sales (Scott Gwara’s review of manuscript sales) ❧ Calls for Papers ❧

Please note our new and improved Special Collections website, where you will find copies of previous issues of the newsletter, as well as links to other resources of the Vatican Film Library :
http://libraries.slu.edu/special_collections/vfl_momm
If anyone would like to be added to the mailing list, they may write to ❧ Susan L’Engle, Editor, Manuscripts on My Mind [lengles/ /slu.edu]

Department of Special Collections, Pius XII Memorial Library, Saint Louis University, 3650 Lindell Boulevard, St. Louis, MO  63108

dimanche 19 février 2012

Le Ci nous dit. L'image médiévale et la culture des laïcs au XIVe siecle


Le Ci nous dit est un texte essentiel pour la spiritualité de la fin du Moyen Âge. C’est un recueil d'instruction chrétienne, anonyme, écrit en français vers 1320. Il est constitué de nombreux très courts chapitres, qui vont de la Genèse au Jugement Dernier, et incluent des éléments de la Bible, des vies des saints, des bestiaires, des fables, de la vie liturgique, d’exempla (courtes histoires à sens moral). Chaque chapitre commence par la formule « Ci nous dit » (Ici on nous dit que…). Le manuscrit du Musée Condé à Chantilly est à la fois le plus ancien, et le seul à être magnifiquement illustré, avec près de huit cents enluminures, et donc le seul à avoir conservé la formule originelle. La reproduction et le commentaire de la totalité de cette iconographie exceptionnelle révèlent ainsi l'existence d'un véritable cycle enluminé de la culture et de la morale chrétiennes, et qui se trouvait à disposition d'un laïc, pour sa dévotion personnelle.

Christian Heck, Le Ci nous dit. L'image médiévale et la culture des laïcs au XIVe siecle: les enluminures du manuscrit Condé de Chantilly
358 p., 824 colour ill., 230 x 315 mm, 2012 ISBN: 978-2-503-54220-1
BREPOLS Publishers [ lien

0_a_a_ci.jpg
(c) Chantilly, musée Condé, f. 69v.

lundi 9 janvier 2012

Art de l'enluminure 39 : les Heures de Jean des Bruyères et de Jeanne de Recourt




A partir du manuscrit Additional 31240 de la British Library, un Livre d'heures exécuté pour Jean des Bruyères et Jeanne de Recourt, François AVRIL (conservateur honoraire au département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France) nous présente la production d'un de ses illustrateurs, peut-être l'enlumineur Oudot Matuchet. Le Maître des Heures de Jean de Bruyères et de Jeanne de Recourt est notamment l'auteur d'une grande miniature dont nous avions identifié les sujets : Etienne III Berbisey et son épouse Anne Moisson. Voir notre post : Etienne de Berbisey et Anne Moisson, à propos d'un feuillet enluminé ...

Dans l'immense gisement de manuscrits enluminés que recèle le département des manuscrits de la British Library, la part des œuvres d'origine française restait jusqu'ici fort mal connue, seules les pièces les plus spectaculaires ayant été repérées et signalées. La situation est en train de changer à toute allure depuis la mise en place sur Internet de l'admirable outil de recherche que constitue le « Digital Catalogue of Illuminated Manuscripts », grâce auquel les chercheurs peuvent commodément découvrir désormais les incroyables ressources du grand dépôt anglais en témoignages de toute époque et de toute origine issus de l'activité des ateliers d'enlumineurs français. Le manuscrit que nous présentons aujourd'hui n'est pas encore visible sur le Net et seules deux miniatures en ont été reproduites jusqu'ici. Il nous paraît opportun d'en publier intégralement le cycle peint dans Art de l'enluminure, en raison tant des attaches dijonnaises de l'enlumineur principal, un artiste de grand style, que de la personnalité de ses commanditaires, jusqu'ici incertaine, qu'il nous a été récemment possible de préciser. Ce manuscrit nous reporte à une phase passionnante et encore mal connue de l'art de la Renaissance à Dijon, à une époque où la capitale bourguignonne, à la faveur d'une période économique prospère et d'une intense activité intellectuelle et artistique, maintenait encore, comme d'autres centres du royaume, une relative indépendance, dans le domaine du manuscrit, face à l'hégémonie parisienne.

Sommaire
Le livre d'heures de Jean des Bruyères et Jeanne de Recourt
Les miniatures de l’Additional 31240 conservé à la British Library
Nouvelles de l'enluminure

En ligne [ Art de l'enluminure n° 39 ]

- page 2 de 6 -