Philosophiae Doctoratus à l'University College, Dublin, pour sa thèse en français sur la Vie de Geneviève de Brabant, une pièce de théâtre baroque en breton (ca 1640). Agrégé d'anglais. Professeur à l'Université de Rennes II depuis 1989.


Photo prise en avril 1985, à l'occasion du colloque commémorant le XVe centenaire de Saint-Guénolé de Landévennec, en visite à l'abbaye de Daoulas. A gauche, Caroline Brett; à l'extrême droite François Kerlouégan; à droite Gwenaël; au premier plan, de dos, Louis Lemoine; caché, Jean-Luc Deuffic.

Quelques travaux de Gwenaël Le Duc
Avec Claude Stercks, Les Fragments inédits de la Vie de Saint Gouëznou, dans Anales de Bretagne, 78, 2, 1971, p. 277-285.
Avec Claude Stercks, Chronicon Briocense: Chronique de Saint-Brieuc : Fin XIVe siècle : Texte critique et introduction. T. I.: Chapitres I à CIX, Paris, Librairie Klincksieck, Rennes, Institut Armoricain de Recherches Historiques de Rennes de l'Université de Haute Bretagne, 1972, préface de L. Fleuriot.
L' Historia Britannica avant Geoffroy de Monmouth, dans Annales de Bretagne, 79, 1972, p. 819-835.
Le Donoët, grammaire latine en moyen-breton, dans Etudes celtiques, 14, 1974-1975, p. 525-565; 16, 1979, p. 237-259.
Une glose en Anglo-Saxon glosée en Brittonique, ibid.
Vie de S.-M., évêque d'Alet: Version écrite par le diacre Bili, Rennes, 1979 (Ce.R.A.A.).
La Presqu'île de Guérande. Edit. OF, 1986.
La lettre d’un recteur de Muzillac à sa servante (1793), dans la Bretagne linguistique, 6, 1990.
Bretons et Irlandais. Irlandais et Bretons, dans Britannia Monastica, 1, 1990.
Les débuts de l'évêché de Quimper ?, dans Britannia Monastica, 3, 1994.
L'évêché mythique de Brest, ibid.
Les signes de construction syntaxique du manuscrit Laon 101, dans Mélanges François Kerlouégan, (éd. D. Conso, N. Fick et B. Poulle), Paris, 1994, p. 341-361.
Notes sur un manuscrit perdu de la Vita Ronani, dans Saint Ronan et la troménie (Actes du colloque de 1989, coédition CRBC - Association Abardaeziou Lokorn, Locronan), 1995.
Quelques notes et remarques rapides sur les théâtres populaires bretons et basques, dans Fontes linguae vasconum: Studia et documenta, 70, 1995, p. 515-524.
La Translation de saint Mathieu, in Saint-Mathieu de Fine-Terre, actes du colloque, Bannalec, 1995.
(Avec Gildas Buron) Onomastique guérandaise, dans Les Cahiers du Pays de Guérande, 37, 1996.
La date de la Vita Goeznouei, dans Bulletin de la Société archéologique du Finistère, 1996, p. 263sq.
Anthroponomastique: saint Gonéry et Alvandus, ibid., p. 339sq.
Participation à: La Bretagne des origines, sous la direction de Jean Kerhervé, Institut Culturel de Bretagne, Rennes, 1997.
Le Jugement dernier : pièce de théâtre bretonne, trégorois, XVIIIeme siècle. (éd.) Roparz Hemon; avec la collab. de Gwenaël Le Duc & Gwennole Le Menn. Saint-Brieuc, Skol, 1998.
The Colonisation of Brittany from Britain: New Approaches and Questions' in Celtic Connections: proceedings of the tenth international congress of celtic studies. Volume One. ed. Black, Gillies & Ó Maolaigh, East Linton, Tuckwell Press, 1999.
The Inscriptions of Early Medieval Brittany / Les inscriptions de la Bretagne du Haut Moyen, University of Wales Centre for Adv. Welsh and Celtic Studies, 2000 (Ed. J. T. Koch, collab.: Wendy Davies, Gwenael Le Duc, James Graham-Campbell
Irish saints in Brittany: myth/reality?, dans John Carey, Maire Herbert, Padraig Riain (Ed.), Studies in Irish Hagiography: Saints and Scholars, Four Courts Press, 2001.
La conception et la naissance de Conan Meriadec, dans Kreiz, 14, 2001, CRBC.

A lire le bel hommage d'André-Yves Bourgès sur son blog Hagio-Historiographie médiévale.

Gwenaël en 1979, pour la dédicace de son ouvrage sur la vie de saint Malo.

Extrait d'une de ses correspondances qu'il m'adressait:

" Tu avais l'air de tenir à ce que je datasse mes épistules. Hélas, nous
autres purs esprits feignons systématiquement d'ignorer le temps qui coule et
ce qui en découle, quoiqu'il ne nous ignorât point. Aussi me vois-je dans
l'obligation de dater ma lettre d'aujourd'hui, date à retenir d'ailleurs en ce
qu'elle a de permanent et d'éternel..."

Au revoir Gwenaël ...