Ce dimanche matin 22 novembre 2009 nous a quitté François Kerlouégan, spécialiste de la langue latine et de l'hagiographie bretonne, auteur d'une thèse mémorable sur le De Excidio Britanniae de Gildas (1987). Né à Thury dans l'Yonne, il enseigna à l'Université de Dijon jusqu'à 1968, puis à l'Université de Franche-Comté (Besançon). Pendant de nombreuses années il présida aux destinées du CIRDOMOC.
Pour ma part, j'ai pris contact avec lui dès 1981, à l'époque où il cherchait encore un éditeur pour sa thèse, car les Publications de la Sorbonne, exigeant une subvention, lui avaient refusé sa publication. François m'apporta de précieux conseils pour les projets que j'avais alors en cours. Une réunion eut lieu à Landévennec le vendredi 3 septembre 1981 pour la préparation du futur Colloque international, où il souhaitait "faire un tour de table sur l'état actuel des études sur les textes latins de Betagne". Il passa la nuit chez nous, et de ce jour je garde de lui l'image d'un homme sincère et attentif.
François Kerlouégan participa, bien entendu, au colloque du 15e centenaire de l'abbaye Saint-Guénolé de Landévennec, en avril 1985 [Lien], qui fut un moment important pour la recherche bretonne.
Je m'associe à tous ses amis pour dire adieu au prof breton de Bourgogne ...