L'Institut de recherche et d'Histoire des Textes de Paris
(IRHT) - qu'il est inutile de présenter -  vient de mettre en ligne une étude très pédagogique à partir des manuscrits de Pierre Lorfèvre (+ ca 1416), chancelier royal, issu d’une famille de notables de Senlis.

Parmi les manuscrits de la "librairie" de Pierre Lorfèvre citons ceux copiés sans doute pour lui par le breton bretonnant Henri Bosec, de Trefranc (Plovan), en Cornouaille : Paris Sainte-Geneviève 34-36 et Arsenal 318. Le premier, un exemplaire des Postilles de Nicolas de Lyre, en 3 volumes, porte deux phrases en moyen breton : "Henri Bossec ascriuas aman" (Henri Bossec a écrit ici), et "Henri Bossec alauar mar car doe me ambezo auantur mat ha quaezr" (Henri Bossec si Dieu le veut, j'aurai fortune bonne et belle). Le second est une copie du Compendium  de Pierre Auriol.

Pour l'étude du nom de Bossec voir un homonyme, "Henry Bossec", vers la même époque, faisant partie de la commission chargée de l'intendance générale de la Guyenne, et qui en fut le secrétaire (source : Histoire politique et statistique de l'Aquitaine, III, 30)

A noter sur ces pages un très utile glossaire héraldique.

D. Nebbiai, H. Loyau, P. Barasc, C. Gadrat, eds, Des armoiries et des livres. Les manuscrits de Pierre Lorfèvre, Paris-Orléans, IRHT, 2010 (Ædilis, Publications pédagogiques, 7). [En ligne