Le manuscrit français 23019 de la Bibliothèque nationale de France (numérisé sur GALLICA), un petit recueil de chroniques, porte au dernier folio le nom de son copiste, malheureusement sans mention de lieu : « Les Croniques des papes et des empereurs et des roys de France et d'Engleterre, qui faictes et aconplies furent l'an mil CCCCLXV, le xve jour de fevrier, » et la signature de J[ehan] Bretet.


(c) Paris, BnF, Fr. 23019. Gallica -

Orné de tableaux synoptiques, de miniatures, le manuscrit résume sur quatre colonnes (papauté - empire - France - Angleterre) les grandes lignes de l'histoire de ces parties du monde.
f. 13. Ly sensuivent les papes qui ont este a Rom[m]e ... / Ly sensuivent les empereurs qui ont este a Rom[m]e ... / Ly sensuyvent les lignes des roys de France ... / Cy sensuyvent en ceste figure les VII royaumes qui furent ordonnes en engleterre
f. 13v. Nostre seigneur Ihucrist qui est sans fin et sans commencement... // Iulles cesar fut homme moult chevaleureux et hardi
f. 14. A tous nobles qui ayment biaux fais et bonnes hystoires veil escripre et ensaigner au plaisir de dieu ...
f. 15v. Cletus de la nassion de Romme fut pape lan IIIIxx. XIIII
f. 16. Comment les francoiz firent si grant occision des rommains que toutes les autres nations en furent si durement espoventes que onques puis nulz ne leur osa demander treu.
f. 16v. Yginus de la nation de grece fut pape lan CXL ...
f. 17v. Constantin le grant empereur vint a sevestre pape pour estre nettoie de sa maladie ...
f. 18. Comment France fut en grant pestilance au temps du roy merovee ...
f. 19. Comment le roy alvred devisa sa terre en plusieurs parties et fut le premier roy engloiz enouingt ...
f. 20. Comment la royne fredegonde fist occire le roy chilperith son seigneur ...
f. 20v. Comment et pour quoy fut ordonne lexaltacion de sainte croiz
f. 21. Comment le roy Adthelstan subiuga les galoys et le roy de ecoce ...
f. 22. Clovis le second commenca a regner lan VIc XLVI
f. 23. Dagoubert segond fut couronne apres son pere Childeberd lan VIIc XVI. En son temps fut la guerre de Charles Martel ...
f. 28. Cy commence la lignie de Hue Cappet qui nestoit pas de la droite lignie royale ...
f. 33. Apres Charles le bel qui mourut sans hoir de son corps fut couronne philippe le conte de Valois son cousin germain lan M IIIc XXVIII ...
f. 33v. Charles qui estoit regent et duc de Normendie fut couronne lan mil CCC LXIIII encelan fut desconfit mesire Charles de Blois et mort en champ de bataille et la morut moult de nobles gent de France. Et fut par messire Iehan de Montfort et ces gens et gaigna la duché de Bretaigne ...


Le très court résumé relatif à la France a été construit à partir des Croniques de Saint-Denis (f. 14). 
On lit, sur les plats de la reliure, le nom de « Herovard ». XVe siècle. Parchemin. 34 feuillets à 2 col. 290 x 200 mm. Rel. parchemin. Provient de la bibliothèque de l'abbaye Saint-Victor de paris, n° 224.

Le patronyme BRETET nous semble provenir du pays nantais (ou peut-être du proche Poitou?). On retrouve en 1467 (à l'époque de la rédaction du manuscrit des Chroniques) un Jehan Bretet dans un conflit avec la collégiale de Notre-Dame de Nantes (Bulletin de la Société archéologique et historique de Nantes et de Loire-Atlantique, t. 39, 1898, p. 151-152).
En 1481, Perrine Bretet était la nourrice du duc de Bretagne : Perrine Micault, veuffve de feu Guillaume Bretet, laquelle fut nourice du duc (Annales de Bretagne, 1889, p. 313).