L'ouvrage d'Ernest Coyecque (1) puisé aux sources notariales parisiennes révèle d'innombrables documents précieux. Ainsi, nous y avons extrait, p. 62-63, une liste des livres que possédait à sa mort, le 31 mars 1525, le principal du collège de Cornouaille (rue du Plâtre à Paris), le vicaire breton Pierre Petri, docteur régent en la Faculté de théologie de Paris, lequel semble être issu d'une lignée d'enseignants et d'universitaires, dont Yves Petri et Derien Petri, ce dernier professeur au collège voisin de Maître-Gervais, et sur lesquels nous reviendront dans une prochaine étude : "Oliuier du Garzpern, loyn est" : un étudiant breton en exil (Paris, ca 1450).

Pierre Petri, sous-pénitencier de l'Eglise de Paris en 1513, figure en 1518 au nombre des maîtres et gouverneurs de Saint-Yves qui firent à François Boucher, commissaire du roi, déclaration des titres et chartes de la confrérie (Paris, AN. LL 963). Il fit une fondation à Saint-Yves, rappelée par une inscription commémorative placée à droite de la nef :

« Les maistres et gouverneurs de ceste esglise et chapelle sainct Yves sont tenus faire dire et célébrer à perpétuité en icelle ung obit par chacun an pour la rédemption et salut de l'âme de feu Me Pierre Petri, en son vivant prêtre, docteur en théologie (2), principal du collège de Cornouaille fondé à Paris, et chapelain de l'une des chapelles fondées en la dicte église en laquelle le dict défunct est inhumé ; Et aussi pour le salut des ames de ses frères parents et amis trépassez, lequel obit doit être dit et célébré le ije jour d'Août, avec laudes et vigilles, neuf pseaulmes et neuf leçons, et deux chappiers. Et le lendemain laudes, recommandations et trois hautles messes de diacre et soubz diacres et deux chappiers, moïennant quatre livres tournois de rente que les exécuteurs du testament dudit deffunct ont transportées à la dite église comme plus à plain est contenu es lettres sur ce faites étans au trésor de la dite église sur deux maisons au dit à Chevreuse, rue des forges (3), et autres heritaiges appartenants à Jehan Caboche, sergens demeurant au dit Chevreuse ».

Les 10 et 11 août 1516 avait été expédié un acte passé devant Jean Crozon et son confrère, notaires à Paris, par lequel les exécuteurs du testament dud. Me Pierre Petry fondèrent, dans la chapelle du collège, un obit solennel qui devait être célébré la veille de la fête de saint Pierre et saint Paul pour le repos de l'âme dud. Pierre Petri, ses parents et amis, laquelle fondation avait été acceptée par les maîtres et écoliers du collège de Cornouaille (Paris, AN, MM 392 ; cf. A. Berty, L. M. Tisserand, Topographie historique du Vieux Paris, VI, 1897, p. 536 - Voir épitaphe dans Gaignières Pe ii fol. 138]
Testament de Pierre Petri, prêtre, maître ès-arts, principal du collège de Cornouaille, rue du Plâtre, curé de l'église Saint-Brice de Cernay-la-Ville ; lieu de sépulture, la chapelle Saint-Yves, "au lieu et dessoubz la teunbe où a esté inhumé .... feu son oncle .... (f. 591) Mars 1525. Voir aussi : "Délivrance au collège de Cornouaille par Jean Thouroude, prêtre, notaire de la conservation des privilèges apostoliques de l'Université de Paris, chanoine de Poissy, et par Jean Moreau, prêtre, curé de Chadurie, exécuteurs testamentaires de Pierre Petri, prêtre, curé de Cernay-la-Ville, vicaire de la chapelle Saint-Yves, fondée grand rue Saint-Jacques, principal du collège de Cornouaille, d'un legs de 20 s. p. de rente, à percevoir à Orly, à charge de célébrer, en la chapelle du collège, un service religieux le 31 mars, jour du décès du testateur." (f. 697).

L'inventaire de la librairie de Pierre Petri

[ Paris, AN, Minutier XXXIII, 6 : ] Inventaire, après le décès de Pierre Petri, survenu le 31mars, des biens trouvés au collège de Cornouaille, à la vicairie de la chapelle Saint-Yves et à la chapelle même :
Deux petits tableaux, painct sur toille, enchâssez en boys, dont l'un est figure Nostre Dame et l'autre la Decollacion Sainct Jehan Baptiste, vi s. t. (f. 582v).
Quatre tableaux, enchascelez en boys, auquelz sont figurez plusieurs personnaiges, garnys chascun de leurs verrières, xx s. t. (f. 584v).
Ung Mesel à usaige de Paris, relié entre deux ayez de papier, lectre d'impression, x s. t.  (f. 589v).

[ Inventaire des livres, par Poncet Le Preux, l'un des quatre grands libraires jurés de l'Université de Paris : ]
Ung texte de Bible, couvert de cuyr rouge, du volume de Perot, bastart, impression de Lyon ;
Les Espitres sainct Gerosme ;
Fortalicion fidei ; (= Fortalicium Fidei )
Catholicum magnum ;
Summa angelica, grande; (= Summa Angelica de Clavasio / Gallica )
Textus Sentenciarum, grant, Majoris ;
Sainct Mathieu ;
Richard de Basolis ;
Les Espistres sainct Paoul, conment de Fabri ; (= Commentaires sur saint Paul, avec une nouvelle traduction latine, Paris, 1512, par Lefèvre d'Etaples)
La Somme et la Logicque de Dort ;
La Légende dorée, ung Floret, les deus ensembre ; (= Jacques de Voragine, La Légende doréeFloret en Françoys, impression de Rennes, 1480? L'imprimerie en Bretagne)
Ung texte de Sentence, en petit volume;
De Aliaco ; (= Pierre d'Ailly)
Fisique de Georges ;
Ung Manuel, usaiges de Paris ;
Decanum sur les Decretalles ;
Teste d'Estiques ;
Ung viel Manuel ;
Precepto Johannis Nydel ;
Les Opuscules sainct Grégoire ;
Guydo ;
Juvenalis, ung Doctrine, ensemble ;
Les Epistolles de Filelphe ; (= Francesco Filelfo,  Epistolarum familiarum libri XXXVII. Venise 1502)
Sommes de Roulin ;
L'Advent de Roulin ;
Baculus pastoralis ;
Le Grand coustumier de France, en petit volume ;
Hollecot sur les Proverbes ;
Tractatus sur de Spere ;
Ung traicté de Musicque ;
Ung texte de Loren Valle ; (= Lorenzo Valla)
La Gramare de Andri Gatery ; (= Grammatica, d'Andreas Guterius, Basilee, Michael Wenssler, 1486 ; autr. édit. : Doctrinale totius Grammatices Artis, 2 vol., Basil., 1513)
Le livre des Sainctes meditacions ;
Modus legendi, en grant volume ;
Ung Sixiesme ;
Une Decrestalles ;
Troys Instituiez, de la plus vielle impression, de Sanson Maire ;
Le Dialogue de l'ame ; (= Le Dialogue de Consolation entre l'âme et la Raison, par un Religieux de l'ordre de Fontevraut, ca 1499, Paris : Simon Vostre)
Modus legendi, en grand volume ;
Modus penitendi ; (= Libellus de modo pœnitendi & consitendi cum commento ex divins legis canonibus compilato authore Guillermo de Vuert, Parifiis, Wolfg. Hopylius, 1495 - autr. éd. : Paris, Guido Mercator, 1499.
Ung Perot ;
Ung Demy temps ;
Dix huyt aultres petis livres, tant petis que grans, les uns reliez en parchemyn et les aultres en cuyr, avec huyt petis aultres livres reliez en perchemyn ;
Ung quart de L'Escot ;
Tous telz quelz, c s. t.
Ung Mesel, doré, à l'usaige de Paris, couvert de cuyr rouge ;
Ung Breviere, à deux demyz temps, couvert aussi de cuyr rouge, à usaige de Cornuaille, doré, xxv s. t. (f. 590).

Cette dernière mention, précieuse, atteste de l'existence d'un bréviaire cornouaillais (à l'usage de Quimper, été-hiver), imprimé, avant le 30 mars 1525. Il n'en subsiste qu'un seul exemplaire  (et encore, est-il incomplet) à la bibliothèque des Bollandistes, à Bruxelles (Lib. Lit. A. 188). Voir Robert Amiet (notes). F. Duine, Bréviaires et missels, n° 56, p. 145-146. Les Bollandistes en ont extrait : Acta. S. Maii, III, 1680, p. 469-470 (saint Primael), II, p. 460 (saint Tudy) ; Junii, I, 1695, p. 83-84 (saint Ronan) ; October, XI, 1864, p. 943-947 (saint Meliau) ; Novembr., III, p. 830-831 (saint Trémeur). Utilisé par Dom F. Plaine pour sa vita sti Chorentini, dans Bulletin de la Société archéologique du Finistère, 13, 1886, p. 63-172 (cf. p. 66 note 1). Voir aussi BSAF, 14, 1887, p. 121 (dom Plaine le date de la fin du XVe s.) et 17, 1890, p. 27 n. 2. 


Plan de Paris : la chapelle royale Saint-Yves, au coin des rues Saint-Jacques et des Noyers - Tout proche, le collège de Cornouaille, rue du Plâtre
Source : Gallica

La meilleure étude sur le collège de Cornouaille est celle de R. Coufon, "Le collège de Cornouaille à Paris", dans BSAF, 68, 1940. Les archives dudit collège sont encore à explorer et contiennent de nombreuses pièces intéressantes. Voir surtout : Paris, AN, H3 2546A et 2556A : cptes et pièces just. 1790-1792 ; H3 2574 ; Rentes 1410-1766 ; H3 2779 ; pièces relatives aux reconstructions (plans) 1752-1755. M 116-117 (1292-1789) en mauvais état. MM390, 392, 393 : titres et invent. MM 394 Délibération M 195, S 6417-6420, S 6237. Les statuts de ce collège sont à la BnF, Lat. 4354, ex. original du XIVe s.
 
Notes
(1) Recueil d'actes notariés relatifs à l'histoire de Paris et de ses environs au XVIe siècle, Paris, 1905.
(2) Pierre Petri fut bachelier en décrets à l'Université de Paris : [ 1478-1479 ] Petrus Petri, presbiter, diocesis Corisopitensis, baccalarius in Decretis, in nonis Beati Jacobi incipiet primum librum Decretalium, in scholis inferioribus, ad intersignium Beati Thome, pro primo anno et primo volumine sue lecture. Datum loco, anno et mense quibus immediate supra, die vero xviii.
(3) La rue des Forges commençait au carrefour du Prieuré, allait à la porte Saint-Michel par la rue de Dampierre, et à la porte du Pont-au-Bassin par celle de Rambouillet.

Biblio : Histoire des bibliothèques françaises, Volume 1, 1989, p. 294.


Marque de Poncet Le Preux, priseur des livres de Pierre Petri (source )


La chapelle royale Saint-Yves de Paris, rue Saint-Jacques