L'incontournable plateforme Gallica vient de mettre en ligne un exemplaire du traité d'hippiatrie de Jean de Feschal (Paris, BnF, NAF 28881). Écrit en gothique bâtarde (fin XVe s.), d'une seule main, ce manuscrit de 68 f. (320 x 240 mm) comporte une illustration abondante, relative à l'embouchure des chevaux, avec 160 dessins de mors faits à l'encre bistre et aquarellés en bleu.



L'auteur de ce traité désigné au f. 2v (et fut recoeilly et fait cedit livre par messire Jehan de Feschal, chevallier), devise : Rien qui ne l'a (f. 1, avec le toponyme "Marboué") et porte comme armes: écartelé aux un et quatre vairé et contrevairé d'argent et d'azur à la croix étroite de gueules, aux deux et trois de gueules au lion d'or armé et lampassé d'azur, à la bordure d'or ( f. 8).

armes.jpg

Au f. 1, on a noté une épitaphe :

Le XIeme jour de janvier mil cent cinq cent trente et ung alla de vie a trespas messire Christoffle du Bouys Geneur, capitaine general des ffrancs archiez en l'esvesché de Saint Malo et capitaine de Comper, et fut ensepulturé ledit chevalier en l'esglise de Panpont. Dieu luy face pardon. Amen.

Le personnage en question ayant posé problème à l'auteur de la notice BnF, le concours de mes amis de la liste Noblesse Bretonne, et plus particulièrement la perspicacité de Jean Brogilos, nous a permis d'identifier précisément le chevalier inhumé en 1531 à l'abbaye de Painpont. Il s'agit de Christophe Du Boisguéhenneuc, fils de François Du Boisguéhenneuc, chevalier, seigneur du Cleyo, de la Villéon, de Brignac, de La Ville-Rio (ca 1446- ca1500) et de Jeanne des Grées, demoiselle de La Ville Rio en Augan (+1513). On trouvera des éléments généalogiques sur l'arbre en ligne d'Arnaud du Boisguéheneuc.


Abbaye de Painpont

Jean de Feschal, Traité d'hippiatrie, Traité d'embouchure. Paris, BnF, NAF 28881. Numérisé sur Gallica.